Moins, mais mieux

Design Braun : Une approche particulière.

Le terme « design Braun » se réfère à une approche particulière de la création de produits. Une caractéristique de l’innovation technique, une nouvelle esthétique et une certaine facilité d’utilisation qui a été pensée dans les moindres détails.

Fritz Eichler puis Dieter Rams ont décrit les principales caractéristiques du design Braun en se référant à Richard Moss*, selon qui trois lois régissent le design Braun : la simplicité, l’ordre et l’harmonie. Le premier de ces termes se réfère à la création d’une forme harmonieuse avec un minimum de matériaux.

Les produits Braun évitent donc délibérément les effets de la conception à court terme et tout ce qui est branché, spectaculaire, bruyant ou trop voyant. Il en résulte des produits à la clarté emblématique et à la longévité visuelle ; « Moins, mais mieux », afin de mettre l’accent sur les aspects essentiels. Tous les produits Braun ont une base de design commune qui les regroupe tous dans une ligne de produits distinctive, quelles que soient les différences entre les fonctions des appareils.

L’esthétique et la poésie de la simplification

Toutefois, le design Braun ne peut être décrit en citant tout simplement les règles de design. L’esthétique particulière, l’essence du design Braun, se résume bien avec la citation de Wabi Sabi, un point de vue japonais de la perception de la beauté : « Réduisez à l’essentiel, mais n’enlevez pas la poésie. »

*Richard Moss, “Braun,” dans : Design industriel, New York, 11 novembre 1962

Étapes historiques du design Braun.

SK 4 | 1956

Radio-phonographe

Design: Hans Gugelot, Dieter Rams

T 3 | 1958

Radio portable

Design: HfG Ulm, Dieter Rams

sixtant SM 31 | 1962

Rasoir électrique

Design: Gerd Alfred Müller, Hans Gugelot

T 1000 | 1963

Récepteur ondes courtes

Design: Dieter Rams

T 2 / TFG 2 cylindric | 1968

Briquet de table

Design: Dieter Rams

MPZ 22 | 1972

Presse-agrumes, Citromatic

Design: Dieter Rams, Jügen Greubel

ET 33 | 1977

Calculatrice de poche

Design: Dieter Rams, Dietrich Lubs, Ludwig Littmann

DW 30 | 1978

Montre-bracelet

Design: Dieter Rams, Dietrich Lubs

PGC 1000 | 1978

Sèche-cheveux, super compact

Design: Heinz Ullrich Haase

Rasoir électrique micron plus de luxe | 1980

Rasoir électrique

Design: Roland Ullmann

atelier

A 2, C 2, T 2 | 1982

P4 | 1984

Design: Peter Hartwein

KF 40 | 1984

Machine à café, Aromaster

Design: Hartwig Kahlcke

D 5 | 1991

Brosse à dents électrique, Plak Control

Design: Peter Hartwein

Dix principes d’un bon design.

Dans les années 1980, Dieter Rams a formulé « Dix principes d’un bon design » : ils exprimaient ce qui était bien selon lui, c’est-à-dire un design de produits fonctionnel et unique. Ces principes étaient l’expression théorique d’une approche du design ayant été développée par Braun à partir de 1955, et ayant été considérablement modelée au cours des décennies suivantes par Dieter Rams.

Au sujet de ses principes, Dieter Rams disait la chose suivante : « J’ai formulé, à travers mes dix principes, les orientations de mon travail de designer, qui représentent les principaux éléments de ma philosophie du design. Toutefois, ils ne doivent jamais être considérés comme normatifs, car l’idée de ce qui constitue un bon design évolue constamment, tout comme la technologie et la culture évoluent. »

image1Un bon design est innovant

Les possibilités d’innover ne sont en aucun cas épuisées. Le développement technologique offre toujours de nouvelles opportunités de conception innovante. Mais la conception innovante se développe toujours en tandem avec la technologie innovante et ne peut jamais être une fin en soi.

image2Un bon design confère une utilité à chaque produit

Un produit est acheté pour être utilisé. Il doit satisfaire certains critères, non seulement fonctionnels, mais aussi psychologiques, logiques et esthétiques. Un bon design souligne l’utilité d’un produit et ne tient pas compte de tout ce qui pourrait y nuire.

Un bon design est esthétique

La qualité esthétique d’un produit fait partie intégrante de son utilité, car les produits que nous utilisons au quotidien affectent notre personne et notre bien-être. Mais seuls les objets bien faits peuvent être beaux.

Un bon design rend un produit compréhensible

Il clarifie la structure d’un produit. Mieux encore, il peut faire parler le produit. Au mieux, il se passe d’explication.

Un bon design est discret

Les produits remplissant une fonction sont comme des outils. Ce ne sont ni des objets décoratifs, ni des œuvres d’art. Leur design doit donc être à la fois neutre et modéré afin de laisser de la place à l’expression de l’utilisateur.

Un bon design est authentique

Il ne rend pas un produit plus innovant, plus puissant ou plus précieux qu’il ne l’est réellement. Il ne vise pas à manipuler le consommateur par des promesses qui ne peuvent être tenues.

Un bon design est durable

Il évite d’être à la mode et n’apparaît donc jamais désuet. Contrairement au design tendance, il dure des années, même dans la société actuelle du jetable.

Un bon design est approfondi, jusque dans les moindres détails

Rien ne doit être arbitraire ou laissé au hasard. Le soin et la précision relatifs au processus de conception témoignent du respect envers le consommateur.

Un bon design est respectueux de son environnement

Le design contribue grandement à la préservation de l’environnement. Il préserve les ressources et limite la pollution physique et visuelle tout au long du cycle de vie du produit.

Un bon design est minimaliste

Moins, mais mieux ; parce qu’il se concentre sur les aspects essentiels, et les produits ne sont pas surchargés d’éléments superflus.