Coups de cœur des designers

Design Braun. Coups de cœur des designers

Ce que le designer aime

Parfaitement conçu, prodigieusement fonctionnel, irrésistiblement beau, tout simplement. Voici les ingrédients qui ne laissent pas les designers du monde entier insensibles au charme de Braun.

Le 20e siècle comporte son lot de faits marquants emblématiques du design, dont chacun manifeste l’explosion d’un concentré de virtuosité, conférant aux objets créés la capacité de traverser l’épreuve des années, voire des décennies fièrement et élégamment. Pensez aux contours révolutionnaires de la bouteille Coca-Cola, au châssis de la Jaguar Type E de 1961, ou encore aux stylos-plume Mont Blanc « Meisterstuck 149 ». Braun a donné naissance à tant de designs emblématiques, et est fréquemment cité comme source d’inspiration des nouveaux jeunes designers en vogue aujourd’hui. Nous avons demandé à certains d’entre eux comment leur histoire avec cette marque référence du design a commencé.

Benjamin Hubert

C.V. : Benjamin Hubert est le fondateur du studio de design et de recherche Benjamin Hubert Ltd, basé à Londres. Après avoir été diplômé de l’Université de Loughborough dans les années 2000, il s’est illustré dans le design au sein de domaines éclectiques comme les télécoms, le transport, la beauté, les soins et le conditionnement. Ses clients actuels comprennent Nike, Samsung et BMW.

« Le premier rasoir que j’ai acheté était un Braun. Je me suis ensuite renseigné sur le designer légendaire de Braun, Dieter Rams. Il fait partie des designers pour lesquels j’ai le plus grand respect, de par son approche disciplinée, sa conception de produits discrets, mais résolument utiles. Ce rasoir m’a fait prendre conscience de l’histoire de Braun, et a joué un rôle important pendant mes années universitaires où j’étudiais le design industriel et la technologie ».

Hubert a d’excellentes raisons de citer Rams comme source d’inspiration. Une figure emblématique, exceptionnelle, et un talent unique, son génie s’est tout d’abord exprimé avec son ajout superbement pertinent et efficace d’un couvercle en Perspex au Braun SK Radiogram. Mais c’est sa capacité à poser un œil de designer sur différents domaines qui ont révélé son véritable génie. Parallèlement à son partenariat avec Braun dans le milieu des années 60, il a embrassé une variété de mondes du design, du design d’intérieur au mobilier, en collaborant avec son entreprise préférée, Vitsoe. Cette liberté de créer a également révélé un véritable engagement aux idéaux de design de Braun eux-mêmes, ce qui a encouragé son exploration.

Aujourd’hui, en tant que designer accompli, l’admiration qu’a Hubert pour l’entreprise a atteint un nouveau niveau.

« Il s’agit d’être premier de la classe. Un cliché persistant est que le design de Braun requiert une certaine rigueur typique des pays du nord de l’Europe, mais Braun est une entreprise internationale, avec des usines dans le monde entier. Les décisions proviennent également du monde entier. Les équipes d’ingénieurs et de designers se concertent les unes les autres. Il en résulte des produits vraiment bien pensés, et une qualité de construction également très importante. Il s’agit de produits intelligents, dont la réalisation a nécessité un dur labeur. Ils mènent le marché en ingénierie et en performance. C’est leur essence ».

Le produit emblématique de Braun selon Hubert

« Le Wand Stereo Anlage. C’est un enregistreur huit pistes doté de deux enceintes, et d’une large façade en aluminium. C’est un objet magnifique. J’ai essayé d’en trouver un d’occasion ».

Le produit Braun d’Hubert au quotidien

« J’ai un réveil Braun. Je ne me rase jamais, car j’habite dans l’est de Londres, et les gens me regarderaient bizarrement ».

Heather Martin

C.V. : Heather Martin est la vice-présidente du département design au Smart Design, basé dans leur studio de Londres. Elle a travaillé auparavant chez IDEO dans la boutique principale new-yorkaise de Prada, et a conçu un système de divertissement en vol pour la compagnie de jets privés Lufthansa Technik. Elle a également fondé le Copenhagen Institute of Interaction Design. Le magazine Wallpaper l’a un jour cité comme l’un des 40 designers les plus influents de moins de 40 ans. Elle est aujourd’hui la directrice de création sur des projets à grande échelle, créant de nouveaux produits digitaux et des services pour les clients du monde entier figurant au classement des 100 meilleures entreprises.

« J’ai toujours été une grande fan de Braun. Lorsque j’ai débuté ma carrière comme designer produit il y a 25 ans, Braun et Apple constituaient la Mecque du design. Je pense qu’Apple et Braun sont intimement liés. En fait, je crois qu’Apple affiche même des produits Braun dans ses bureaux. Sir Jonathan Ive, qui dirige le département design chez Apple était dans mon université. Il était déjà un génie à l’époque, juste par la simplicité de ce qu’il faisait. J’ai été attiré par son esthétique, son design et sa façon de penser, de la même manière, le travail de Dieter Rams m’a beaucoup plu. Je trouve qu’ils sont plutôt semblables dans leur philosophie et leur approche ».

Martin fait partie des nombreuses personnes à dresser le parallèle entre l’esthétique des deux designers. Les deux icônes semblent entretenir une sorte de langage esthétique commun : Les bords incurvés d’une simplicité remarquable de la radio Braun T3 Pocket, un design de référence distinctif canalisé dans les contours aux coins lissés, emblématiques de l’iPod. Les lignes épurées, fonctionnalité minimaliste des enceintes du Braun LE1 renvoient possiblement à l’iMac, tandis que l’émetteur infrarouge de Braun possède un métal percé si particulier, qui apparaît également sur la caméra iSight d’Apple.

Pour les connaisseurs du design, cette attention aux détails et à la forme est fascinante et s’adresse au cœur.

« Braun m’a confié un gros cahier, contenant chacun des produits qu’ils ont conçus. Ce sont des objets au visuel magnifique. Et même aujourd’hui, ils surprennent toujours lorsqu’on les regarde. Chez moi, j’ai une de ces calculatrices de Braun, avec les touches marron. Je l’ai achetée dans un marché aux puces de New York il y a 20 ans. Je l’adore. Les couleurs, la simplicité, l’équilibre et la gestion de l’espace sont fabuleux ».

Le produit emblématique de Braun selon Martin

« Le cercueil de Blanche-Neige – tourne-disque SK4 ».

Le produit Braun de Martin au quotidien

« Je possède un réveil. C’est le petit carré.

Il est tellement petit et simple. J’ai également un presse-agrume MPZ 4 et un blender MR300 ».

Vivian Wai Kwan Cheng

C.V. : Vivian Wai Kwan Cheng est la fondatrice du cabinet de conseil en design Vivian Design. Après s’être formée en design industriel à l’Université polytechnique de Hong Kong, elle a débuté sa carrière en tant que designer de montres, puis s’est tournée vers les accessoires de mode.

« Lorsque j’étais à l’école de design, le style Bauhaus était au programme. Nous l’avons tous adoré. En tant que femme asiatique, j’ai vécu l’émergence du design de produits japonais dans les années 80. Il était très différent du design européen. Tout était plus sophistiqué, avec plus de fonctions, souvent inutiles. Des produits compliqués avec beaucoup de couleurs. Je ne comprenais pas à l’époque pourquoi cela devait être ainsi »

« J’ai découvert le design de Braun quand j’étais étudiante, il y a 30 ans. C’était à l’époque du rasoir avec son boîtier en acier inoxydable et les points en caoutchouc. C’était fantastique ; une grande révolution pour le monde du design. Avant cela, le rasoir était simplement un objet pour se raser, mais tout d’un coup, c’est devenu un produit cool et tendance. Il n’était plus uniquement fonctionnel ».

La passion précoce de Wai Kwan Cheng pour Bauhaus et son attrait pour l’esthétique du design de Braun ne sont pas des coïncidences. Erwin Braun était tellement attaché à l’idéal de la beauté des produits qu’il recherchait des designers ayant étudié à Hochschule fuer Gestaltung, une académie de design d’Ulm, qui a entrepris de poursuivre le travail du mouvement Bauhaus.

« Je pense que nous revenons vers un nouveau style Bauhaus. Les gens tentent de minimiser les moindres détails dans le design. Ils ont réalisé qu’ils n’avaient pas besoin d’autant de fioritures. Nous sommes maintenant à l’aise avec notre niveau de technologie, nous n’avons donc plus besoin d’autant de petits boutons qui disent "regardez comme je suis high-tech !" Maintenant, le public souhaite un produit fonctionnel qui a belle allure. Braun apporte ce style et cette touche, simple, élégante, claire et directe ».

Le produit emblématique de Braun selon Wai Kwan Cheng

« L’une des anciennes radios Arthur Braun SK datant de 1955 environ. C’était un produit phare pour les années 50.  À chaque fois que je vois des proportions et une forme similaires dans un objet du marché, je ne peux m’empêcher de penser à cette radio ».

Le produit Braun de Wai Kwan Cheng au quotidien

« J’ai une brosse à dents et un sèche-cheveux. Même si mes cheveux sont très courts, je les sèche tous les matins. J’ai également un rasoir que j’ai obtenu pour ma famille ».

Tomber amoureux d’un design vraiment iconique, c’est comprendre la valeur d’une fonctionnalité parfaitement discrète. Comme l’a dit Louis Kahn, architecte américain du 20e siècle : « le design ce n’est pas créer de la beauté, la beauté naît de la sélection, des affinités, de l’intégration et de l’amour ».